top of page

Amour, toujours... ? Episode 3 : les accrocs

Dernière mise à jour : 5 nov. 2021

Que s'est-il passé entre le "nous" et le "tu" qui tue ? Comment en est-on arrivé à basculer de la rencontre et des espoirs du premier rendez-vous amoureux, à la rupture, abrupte, et son chagrin d'amour à surmonter ? Qu'est-ce qui a manqué au couple pour dépasser ses accrocs et développer sa capacité créatrice, pour transformer les obstacles de la vie, les attentes insatisfaites, en de nouvelles possibilités de vie à deux, et ainsi réinventer la relation d'amour ?

L'émission La Série Documentaire de France Culture interroge ce qu'est l'amour et la relation de couple en 4 épisodes, chacun portant sur une étape structurante de la relation amoureuse : la rencontre, le couple, les accrocs et la rupture.


Aujourd'hui, épisode 3 : les accrocs (ça se gâte...)


Jalousie, infidélité, perte de désir... Toute relation amoureuse, quelle qu'elle soit, traverse des périodes difficiles, des passages à vide, des disputes qui se répètent, une sexualité qui s'étiole ou sur laquelle se cristallise tout ce qui ne va pas ou ne va plus. Même si ces périodes sont douloureuses et bouleversantes, elles sont "normales", dans le sens où elles font partie de l'histoire du couple. "On vit dans l'illimité quand on est dans l'effervescence amoureuse des premiers mois ou des premières années et ensuite, on découvre qu'il y a une limite : une limite de l'autre, sa propre limite aussi. (...) Des fêlures apparaissent." (Patrick Lapeyre, écrivain).


Bien souvent, les partenaires trouvent eux-mêmes des solutions, et le couple continue à avancer, enrichi de ces expériences traversées ensemble. Le problème, c'est lorsque le couple perd sa capacité de créativité et ne parvient plus à trouver de nouvelles manières de vivre ensemble, lorsque s'installe la "crise de couple".

Quels sont ces accrocs ? Est-ce que ce sont les mêmes pour chaque couple, comme quelque chose d'irrémédiable auquel devront faire face tous les couples de la planète ? Oui... et non. Si certains types de situation peuvent se retrouver chez une majorité de couples, elles n'en sont pas moins différentes dans leur manifestation, dans leur signification vis-à-vis de l'autre et de la relation, et surtout dans la manière dont elles vont être vécues par chaque partenaire, et par le couple en soi.


"Le problème quand on est amoureux, c'est qu'on est dans un état de vulnérabilité immédiat. (...) La jalousie est un excellent poison pour ça, un remède aussi car une personne jalouse n'arrête pas de dire à quel point elle est vulnérable à l'autre." (Grégoire Bouillier, écrivain). L'infidélité peut s'immiscer dans la relation de couple comme le seul moyen qu'a trouvé l'un des partenaires pour dire à l'autre que quelque chose ne va pas, pour d'une certaine façon se faire entendre. "Parfois, la fidélité peut faire capoter une histoire d'amour aussi." (Régis Jauffret, écrivain) Peu importe la manière (inconsciente ou non) dont l'un ou l'autre partenaire va vivre, exprimer et montrer à l'autre ce qui ne fonctionne plus, "le principal grain de sable, c'est quand on se met à ne plus faire confiance à l'autre. On se mine la vie, on mine le lien." (Mathieu Bermann, écrivain)

"Quand il y a un incident, un pépin, une perte de boulot par exemple, la relation est comme mise à l'épreuve." (Serge Joncour, écrivain) Et cette épreuve se matérialise à travers les disputes, qui même si elles s'avèrent pénibles et douloureuses, constituent un début de dialogue entre les partenaires du couple. C'est quand elles se répètent sans issue, sans aboutir à un consensus, et se transforment en jeu que le couple s'enferme dans une instabilité, dans un mode de fonctionnement délétère. "Il y a beaucoup d'histoires d'amour qui se terminent parce que les mots n'ont pas été dits ou pas entendus." (Agnès Desarthe, écrivain)


Alors comment faire pour entretenir son couple, pour dépasser ses fêlures ? Comment prendre soin du désir, désir de vivre ensemble, désir de partager, désir de sexualité ? "Lorsqu'on sent que quelqu'un se suffit à lui-même/elle-même, j'ai l'impression que ça réveille instinctivement chez l'être humain une volonté de s'approcher de cette espèce de formule de liberté, où on a envie d'en cueillir un petit peu pour soi, que dans le long terme, ça éveille une forme de respect et ça, ça marche à tous les coups." (Nicolas Fargues, écrivain) Comme si commencer par prendre soin de soi, de ses ressentis, de ses besoins, de son corps, de sa santé, de ce qui fait sens pour soi serait déjà commencer à prendre soin de son couple. "Prendre conscience que par le passé, c'était autrement, peut nous permettre une liberté aujourd'hui, et se dire qu'il y avait un modèle mais qu'il peut y en avoir d'autres." (Mathieu Bermann)

"La chose la plus pénible dans un couple, c'est la dispute. (...) La rupture, c'est fait pour que l'histoire s'interrompt avant que les disputes deviennent épouvantables." (Serge Joncour) Autre solution, moins radicale : initier une thérapie de couple pour, par exemple, transformer les disputes en échanges intimes et constructifs, s'écouter soi-même pour mieux écouter l'autre, et ainsi trouver des chemins que ni l'un ni l'autre ne se serait autorisé à prendre.


Episode 1 : la rencontre (chabadabada...)

Episode 2 : le couple (ça devient sérieux...)

Episode 4 : la rupture (c'est fini...)



20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page