Amour, toujours... ? Episode 2 : le couple

Dernière mise à jour : 5 nov. 2021

Que s'est-il passé entre le "nous" et le "tu" qui tue ? Comment en est-on arrivé à basculer de la rencontre et des espoirs du premier rendez-vous amoureux, à la rupture, abrupte, et son chagrin d'amour à surmonter ? Qu'est-ce qui a manqué au couple pour dépasser ses accrocs et développer sa capacité créatrice, pour transformer les obstacles de la vie, les attentes insatisfaites, en de nouvelles possibilités de vie à deux, et ainsi réinventer la relation d'amour ?

"La raison pour laquelle un couple se forme est souvent la même raison pour laquelle il se défait." (Agnès Desarthe, écrivain). Ça commence bien ! Si les difficultés que rencontre un couple au cours de son existence peuvent effectivement être identifiées au début de la relation, parfois même dès la rencontre, cela ne signifie pas pour autant qu'il s'agit là d'une fatalité, et que la relation de couple ne serait qu'une boucle dont l'histoire serait prévisible dès le début.

L'émission La Série Documentaire de France Culture interroge ce qu'est l'amour et la relation de couple en 4 épisodes, chacun portant sur une étape structurante de la relation amoureuse : la rencontre, le couple, les accrocs et la rupture.


Aujourd'hui, épisode 2 : le couple (ça devient sérieux...)


"La raison pour laquelle un couple se forme est souvent la même raison pour laquelle il se défait." (Agnès Desarthe, écrivain). Ça commence bien ! Si les difficultés que rencontre un couple au cours de son existence peuvent effectivement être identifiées au début de la relation, parfois même dès la rencontre, cela ne signifie pas pour autant qu'il s'agit là d'une fatalité, et que la relation de couple ne serait qu'une boucle dont l'histoire serait prévisible dès le début. Le couple, c'est d'abord et avant tout un mouvement, une construction à deux, une forme d'instabilité permanente.

"J'ai l'impression qu'il y a une fluctuance de l'importance de l'amour dans une vie. Et il y a des moments où vous croyez, vous pensez que c'est la chose la plus cruciale ; et des moments où vous vous dites que non. En fait, c'est une transaction."

"J'ai l'impression qu'il y a une fluctuance de l'importance de l'amour dans une vie. Et il y a des moments où vous croyez, vous pensez que c'est la chose la plus cruciale ; et des moments où vous vous dites que non. En fait, c'est une transaction." On pourrait presque dire une sorte de négociation qui aurait comme base, comme fondement, comme structure, la réciprocité d'un amour partagé. "Quand on aime l'autre, on l'aime physiquement et sentimentalement." (Grégoire Bouillier, écrivain) Or, les membres d'un couple "ne sont pas forcément amoureux de la même façon, ils ne mobilisent pas forcément les mêmes forces, les mêmes rêves, les mêmes fantasmes, etc. A un moment donné, il va falloir jouer entre soi et l'autre, et c'est la difficulté de la relation qui s'installe."


Car qui dit couple dit construction d'une relation, dit changements dans la durée, dit engagement vis-à-vis de l'autre et de soi-même, dit recherche constante d'un équilibre toujours imparfait. Qui dit couple dit aussi remises en question, parfois déterminantes, comme par exemple à l'occasion de la naissance d'un enfant ou d'une infidélité. "L'investissement de l'un est toujours plus fort que celui de l'autre. (...) Il y en a toujours un qui donne plus que l'autre, il y en a toujours un qui est prêt davantage que l'autre à faire des sacrifices. Cela ne veut pas dire que la personne aime davantage, elle peut mal aimer mais fort." (Mathieu Bermann, écrivain) Si le sentiment amoureux est spontané et absolu, aimer quelqu'un et faire couple, ce n'est pas si simple. Qu'est-ce que cela veut dire aimer quelqu'un ? Comment l'aimer ? Et comment aimer dans la durée, année après année, après cette crise, cette naissance, cette maladie, cette infidélité, cette routine, cette retraite à venir ?

La solution serait-elle alors de retrouver la fameuse passion perdue, cette légèreté, cet étourdissement des premières fois, et ainsi de donner une sorte de seconde jeunesse au couple ? "La passion amoureuse, c'est beaucoup d'illusion parce qu'on ne touche pas vraiment le corps de l'autre. (...) On est très séparé par des images de soi et de l'autre et de l'amour, et des histoires d'amour en général." (Nathalie Azoulai, écrivain).

La solution serait-elle alors de retrouver la fameuse passion perdue, cette légèreté, cet étourdissement des premières fois, et ainsi de donner une sorte de seconde jeunesse au couple ? "La passion amoureuse, c'est beaucoup d'illusion parce qu'on ne touche pas vraiment le corps de l'autre. (...) On est très séparé par des images de soi et de l'autre et de l'amour, et des histoires d'amour en général." (Nathalie Azoulai, écrivain).


Si la relation passionnelle peut s'illustrer par 1+1=1, la relation de couple implique l'instance "couple" à part entière, soit 1+1=3. Et c'est cette instance-là, ce 3, qui a une capacité de création extraordinaire ! Même au bout de 10 ans de vie commune, même après une crise conjugale, même après le départ du petit dernier de la maison.


Oui, "le temps est la 4ème dimension de l'amour qui vient un peu foutre la merde." (Grégoire Bouillier). Mais finalement, "les histoires les meilleures, c'est les histoires à la con." (Agnès Desarthe). Jusqu'ici, tout va bien !


Episode 1 : la rencontre (chabadabada...)

Episode 3 : les accrocs (ça se gâte...)

Episode 4 : la rupture (c'est fini...)



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout