top of page

La thérapie de groupe, "c'est puissant !"

Dernière mise à jour : 15 avr.

La thérapie de groupe est souvent associée, dans nos représentations socio-culturelles, aux réunions du type Alcooliques Anonymes, regroupant des personnes souffrant de dépendances (substances, alcool, sexualité) ou encore sous injonction thérapeutique (violence conjugale, gestion de la colère), qui se retrouvent chaque semaine pour parler de leurs difficultés et y trouver un soutien. De manière générale, et quelque peu caricaturale, qui dit "thérapie de groupe" dit "addiction", "institution" et "groupe de parole". Et bien non ! Si ces réunions constituent des lieux à entretenir et à préserver, porteurs de sens et d'écoute, la thérapie de groupe, c'est autre chose.

Comment fonctionne une thérapie de groupe ?


1. La thérapie de groupe, c'est plus qu'un groupe de parole

Un groupe de parole, comme son nom l'indique, est un lieu où plusieurs personnes, qui se retrouvent autour d'une situation de souffrance spécifique comme la dépendance à l'alcool ou encore la violence conjugale, prennent la parole, souvent à tour de rôle, et expriment ce qu'elles ressentent, les difficultés quotidiennes qu'elles rencontrent. Un superviseur, qui peut être thérapeute ou non, anime le groupe, distribue la parole, et incite chaque participant à partager ce qu'il vit. Chaque personne est libre de parler ou non, sans qu'un groupe à part entière se constitue, sans impliquer l'engagement de chacun en tant que membre de ce groupe. C'est là que se situe la différence avec la thérapie de groupe : celle-ci suppose d'abord la création d'un groupe singulier des membres qui le composent, qui se construit et vit au fur et à mesure des séances, avec son identité propre. Chaque membre est impliqué dans ce groupe, et s'engage à être pleinement présent à chaque séance, quand bien même il décide de ne pas prendre la parole. Il n'y a aucune thématique prédéfinie, et chaque membre est libre de s'exprimer sur ce qu'il souhaite, comme de rester dans le silence. Le thérapeute de groupe n'anime pas les séances et ne dirige pas les échanges. A la fois dans et à l'extérieur du groupe, il intervient au besoin, en fonction de ce qu'il s'y passe. Ainsi, la thérapie de groupe implique un engagement et un cadre particuliers, qui rendent possibles le changement pour chaque membre, d'abord au sein du groupe puis à l'extérieur, dans la vie quotidienne de chacun.


"C'est puissant la thérapie de groupe quand même !" (Carole)

2. La thérapie de groupe est ouverte à toutes et tous

Lors de la rencontre individuelle préalable à la première réunion du groupe, cette question revient souvent : "est-ce que je corresponds au profil type pour une thérapie de groupe ?". La notion même de "profil type" n'a pas de sens psychanalyse ou en psychothérapie. Et a d'autant moins de sens dans le cadre de la thérapie de groupe qui s'appuie justement sur la singularité et la diversité de ses membres pour se créer, exister, évoluer et permettre qu'il y ait changement, modification, traversée de quelque chose. Toute personne désireuse de réaliser un travail thérapeutique au sein d'un groupe est la bienvenue en thérapie de groupe, qui est le lieu le plus propice pour expérimenter une autre relation à l'autre et à soi, dans un cadre bienveillant et sécurisé. Quelque soit votre âge, votre sexe, votre situation professionnelle ou personnelle, ou quelque soit ce qui vous amène dans ce que vous vivez à désirer intégrer un groupe de thérapie, vous y avez votre place.



3. Dans la thérapie de groupe, c'est le groupe qui est thérapeutique

Le propre de la thérapie de groupe, c'est que ce qui est thérapeutique, c'est précisément le groupe. Qu'est-ce que cela veut dire ? Parce que chaque membre est confronté à la présence des autres, à travers les situations de vie qui sont partagées, les histoires, les difficultés, les émotions qui sont ressenties et exprimées ; à travers toutes les interactions, y compris - et surtout - inconscientes qui ont lieu au sein du groupe, chaque membre revit ou reproduit à sa manière certaines relations ou situations vécues, dans lesquelles il se sent empêtrées ou dont les traces de tristesse ou de colère sont toujours présentes et l'empêchent de passer à autre chose, de vivre autrement les relations à l'autre, qu'elles soient amoureuses, familiales ou professionnelles. Le groupe, parce qu'il existe dans un cadre thérapeutique, donc cadré, permet de revivre ces situations, le plus souvent de manière inconsciente, pour les observer, accepteur leur réalité, comprendre ce qu'elles signifient et impliquent, exprimer les ressentis et émotions qui y sont associés et ainsi, se donner la possibilité, avec les autres, de les traverser, de faire autrement, d'une manière qui soit juste pour soi. Parce que nous entendons chez l'autre la même émotion chez soi, nous allons nous sentir autorisé, peut-être pour la première fois de notre existence, à la ressentir, à la verbaliser, à la partager au sein d'un groupe qui est capable de la recevoir et de la respecter. Et c'est précisément dans ces moments-là qu'un changement a lieu et prend forme, et c'est en cela que constitue la thérapie de groupe.


"Je ne pensais pas que ça pouvait avoir autant d'effets à l'extérieur du groupe." (Jérôme)


4. La thérapie de groupe se pratique aussi en cabinet

Si la thérapie de groupe constitue un accompagnement spécifique qui requiert un savoir-être, une compétence et un positionnement singuliers, et se retrouve dans beaucoup de structures de soins institutionnelles et hospitalières, elle est également accessible à toute personne désireuse de travailler en groupe au sein du cabinet d'un-e psychanalyste ou psychothérapeute. De la même façon qu'il existe un-e thérapeute pour un-e patient-e, vous êtes libre de choisir la-le thérapeute de groupe dont la méthode et la démarche correspondent à ce que vous recherchez. Certaines et certains d'entre vous ont peut-être d'ores et déjà réalisé un travail individuel (psychanalyse, psychothérapie, thérapie cognitivo-comportementale, etc.), pendant plusieurs années, et en ont éprouvé les limites quant à ce qu'il se passe pour eux aujourd'hui ; ou bien, certaines et certains d'entre vous sont engagés actuellement dans cette démarche et ressentent le besoin d'en expérimenter les changements dans leurs relations, tout en ayant besoin, pour l'instant, de le vivre dans un cadre thérapeutique. Dans tous les cas, la thérapie de groupe constitue un espace thérapeutique ouvert et sécurisant, dont les conditions offrent la possibilité d'entrer en relation avec l'autre, et donc avec soi, dans un cadre de confiance et de bienveillance, pour ainsi s'autoriser à le vivre à l'extérieur du groupe.







Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page